Mes chats vivent dans le luxe, ils ont leurs propres châteaux. Enfin d’ici quelques jours parce que là il sèche.

Non, je ne suis pas complétement gaga de mes chats. Mon idée de départ serait plutôt anti-chat.

Je m’explique, nous avons deux chats qui au hasard de nos vies (déménagement à répétition) sont devenue chats d’appartements, et gros patachons qui squatte le canapé.

Et moi je déteste les poils de chat sur le canapé, ça me donne juste envie de hurler et de jetter les chats à la rue.

 Bon ma fille et mon mari n’étant pas du tout d’accord avec ma solution radical, j’ai dû trouver une autre solution :

L’arbre à chat

Je ne voulais pas d’un truc moche dans mon salon, ni acheter un truc super design qui coute une fortune.

J’ai donc pensé et enfin fini ce château d’inspiration arabisante sorte de ksar miniature.

Au départ, je pensais vous faire un pas à pas pour le reproduire chez vous si ça vous tentais. Mais finalement, le nombre d’étape étant quelque peu délirante, je pense plutôt vous expliquer la démarche et les techniques employées.

Ce château ou tsar est uniquement composé de carton, papier, colle et ocre (pour la couleur) rien de plus et rien de très compliqué à trouver.

La première étape est de dessiner ce que l’on veut, la forme générale, le nombre d’étage, de trou. Par cela j’ai regardé beaucoup de photo d’arbre à chat et en est déduit qu’il fallait plein de cachette avec des petites ouvertures et  de la hauteur pour observer les environs.

Mon arbre à chat n’est pas très haut mais ça devenait encombrant et encore plus long à réaliser.

Deuxième étape trouver les cartons, de la taille souhaité. Le premier niveau est composé de deux cartons collé ensemble en renforcé  en doublant les épaisseurs.

Le truc important à comprendre est qu’il faut finir entièrement l’intérieur du premier niveau avant de passer de monter le deuxième niveau. Un fois le carton fermé il est impossible de travailler par les petites ouvertures.

J’ai donc percé, les ouvertures, puis colmaté les trous entre les cartons avec de la pâte à papier. Avant de coller à l’intérieur des bandes de papier pour avoir un fini lisse.

Puis j’ai appliqué une sous-couche, peint de la couleur voulu et vernis.

Arbre à chat 1

arbre à chat 3

arbre à chat 4

Là une chose est sûre, je viens de perdre tout le monde, vous vous dite que c’est trop compliqué.

Je dirais non pas trop compliqué mais super méga long.

Etape trois, passer au deuxième niveau, ici un carton et recommencer toute les étapes du premier niveau.

arbre à chat 5

Quatrième étape, monter le dernier niveau.

arbre à chat 6

Cinquième étape l’extérieur. Bon là j’ai tâtonné et pas mal changer d’avis.

Dans un premier temps j’ai bouché les trous avec de la pâte à papier, je voulais ensuite recouvrir de papier modelé comme pour l’intérieur.

Mais entre temps, j’ai bossé sur la maison de poupée de ma fille et le côté brut du papier mâché me plaisait bien.

J’ai donc recouvert tout l’extérieur de pâte à papier en pensant ensuite la peindre.

Mais entre-temps j’ai fait des tests de pâte teinté dans la masse, et je me suis dit que je pourrais avoir un aspect terre très sympas en ajoutant de l’ocre dans la pâte  papier.

J’ai donc ajouté une deuxième couche de pâte à papier teinté à l’ocre. Je ferais un article spécial comment teinté la pâte car il y a deux, trois astuces.

Et le voilà fini, enfin pas tout à fait mais on va faire comme si car je n’ai plus d’ocre et le côté non fini sera contre un mur.

arbre à chat 7

Je vous laisse regarder les photos :

arbre à chat 8

Alors vous êtes tenté par l’aventure ou plutôt effrayé du nombre d’étape ?